Présentation de la revue

Fondée en 1984 et publiée par Classiques Garnier, la revue internationale Parade sauvage travaille dans un esprit d’ouverture critique, rassemblant des études portant sur toutes les facettes de l’œuvre et de la vie de Rimbaud (biographie, contextes historiques, sémantique, philologie, lexicographie, approches formelles et théoriques…).
Founded in 1984 and published by Classiques Garnier, Parade sauvage is an international scholarly journal bringing together studies of all aspects of the work and life of Rimbaud (including: biography, history and social contexts, semantics, philology, lexicography, poetics, formal and theoretical approaches to the Rimbaldian corpus).

 

Rédacteurs en chef/Editors-in-chief:  Denis SAINT-AMAND et/and Robert ST.CLAIR

Autres membres du comité de rédaction/Associate Editors: Christophe BATAILLÉ,Yann FRÉMY, Samia KASSAB-CHARFI, Thierry MÉRANGER, Philippe ROCHER, Alain VAILLANT.

Comité scientifique/Advisory Board: Anne-Emmanuelle BERGER, Pierre BRUNEL, Bruno CLAISSE, Benoît de CORNULIER, Marc DOMINICY, Michel MURAT, Steve MURPHY, Yoshikazu NAKAJI, Mario RICHTER, Jean-Luc STEINMETZ, et/and Seth WHIDDEN.

Pour de plus amples renseignements sur la maison d’édition, veuillez suivre ce lien / For further information, click here

Prochainement en librairie/ Forthcoming Issue:

Parade sauvage, n°31 – Retours sur les points de départ: Rimbaud en 1870

Incipit: 1870/ 2020

Pierre Laforgue, “Les Effarés, un poème misérable: la tendresse de Rimbaud”

Marc Dominicy, “Des Rires et des sourires: Lucrèce, Sully Prudhomme, Victor Hugo, Virgile et Rimbaud”

Alain Chevrier, “Variations critiques sur Murger et Rimbaud”

Keith Louis Walker: “En voie d’émancipations: Rimbaud et le plaisir”

Jean-Michel Gouvard, “Rimbaud Oisif: autour de la liasse ‘M’ du Livre des passages de Walter Benjamin”

Dossier général:

Jean-Nicolas Illouz, “Une ‘prose de diamant’: formes et valeurs de la prose dans Une Saison en enfer” 

Mendel Péladeau-Houle, “Chanson de la plus haute tour et Enfances III: deux illustrations du matérialisme rimbaldien:

Nicolas Valazza, “Le Bateau dans le ciel, de Dante à Rimbaud”

Stéphanie Boulard, “Hugo/Rimbaud: Voyelles”

Paul Claes, “Entends comme brame, ou l’esthétique du flou”

Renaud Lejosne-Guigon, “Les chahuts de Rimbaud, Seurat et Marinetti: un music-hall de la cruauté”

Gabriel Meshkinfam, “‘La Conversation souveraine’: traversée éclair de la poétique rimbaldienne avec René Char”

Singularités

Benoît de Cornulier, “Un Paris de Scarron avant celui de l’Album zutique?”

Alain Collet, “Guy Michel, dit de Tours, Rimbaud, et La Chasse spirituelle: origine probable du titre du poème perdu de Rimbaud”

Yves Reboul: “Encore Vu à Rome

Comptes rendus

Alexandre Lansmans, sur Francofonia 72: “Rimbaud le voyant?”, dir. Y. Frémy

Yves Reboul sur Adrien Cavallaro, Rimbaud et le rimbaldisme: XIXe – XXe siècles

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *